bonnet bebe nuit jusqu a quel age

Elle portoit cependant un estat de fille de condition, quoy que, comme j’ay dit, elle eût peu de bien ou plûtost point du tout. Mais comme l’on ne joue pas icy la grande piece des machines, et comme j’ay promis une histoire veritable, je vous confesseray ingenuëment que ce mariage fut seulement empêché par une opposition formée à la publication des bans, sous le nom d’une fille nommée Lucrece, qui pretendoit avoir de Nicodeme une promesse de mariage, ce qui le perdit de reputation chez les parens de Javotte, qui le tinrent pour un débauché, et qui ne voulurent plus le voir ny le souffrir. Il fut encore plus estonné de voir que l’ouvrage qu’il alloit commencer estoit bien advancé, quand il découvrit qu’il estoit desja si bien dans son coeur: car quoy qu’elle eust pris Astrée pour modele et qu’elle imitast toutes ses actions et ses discours, qu’elle voulust mesme estre aussi rigoureuse envers Pancrace que cette bergere l’estoit envers Celadon, neantmoins elle n’estoit pas encore assez expérimentée ny assez adroite pour cacher tout à fait ses sentimens.

Tous ceux de cour celeste luy en venoient faire des plaintes; Junon disoit qu’elle ne pouvoit gouverner deux jours son mary; Diane, qu’il luy debauchoit toutes ses nymphes. C’est à dire qu’il faisoit un recueil où il mettoit par escrit tous les beaux traits et toutes les choses remarquables qu’il avoit oüyes pendant le jour dans les compagnies où il s’estoit rencontré. Ce pauvre homme, qui estoit moins docte que laborieux, estoit tout le jour enfermé dans son estude, et gagnoit sa vie à faire des rooles d’écritures assez mal payez. Car ce n’est pas mal à propos qu’un de nos autheurs a dit qu’une charge estoit le chausse-pied du mariage, ce qui a rendu nos François (naturellement galands et amoureux) si friands de charges, qu’ils en veulent avoir à quelque prix que ce soit, jusqu’à achepter cherement des charges de mouleur de bois, de porteur de sel et de charbon. Peu avant son départ, elle s’estoit apperceue d’un certain mal qui avoit la mine de luy gaster bien-tost la taille. J’avois dessein de me marier de la façon que je vois faire à quantité de bons bourgeois, qui se contentent qu’on leur fasse voir leur maistresse à certain banc ou à certain pilier d’une église, et qui luy rendent là une visite muette, pour voir si elle n’est ny tortuë ny bossuë; encore n’est-ce qu’apres estre d’accord avec les parens de tous les articles du contract: toutes les autres ceremonies sont purement inutiles.

Ce mariage n’est pas si avancé qu’on diroit bien et qu’il se l’imagine. Cette histoire n’est pas fort longue ny fort intriguée. On trouvera peut-estre que ce tariffe est trop succinct, veu le grand nombre de charges qui sont creées en ce royaume, dont il n’est fait icy aucune mention; mais, en ce cas, il faudra seulement avoir un extraict du registre qui est aux parties casuelles, de l’évaluation des offices, car, sur ce pied, on en peut faire aisément la réduction à quelqu’une de ces classes. Sçachez donc que, la corruption du siecle ayant introduit de marier un sac d’argent avec un autre sac d’argent, en mariant une fille avec un garçon; comme il s’estoit fait un tariffe lors du decry des monnoyes pour l’évaluation des espèces, aussi, lors du decry du merite et de la vertu, il fut fait un tariffe pour l’évaluation des hommes et pour l’assortiment des partis. La gageure accordée d’une collation, le livre fut ouvert à l’endroit du larcin, marqué d’une grande oreille, ce qui surprit davantage Belastre que si on luy eust revelé sa confession.

Vrayment il eust fait beau voir que moy, qui estois l’aisné de tous, et qui n’ay esté marié qu’à quarante ans, moy, dis-je, j’eusse resisté à sa volonté, ou que je me fusse voulu mesler de raisonner avec luy! Toute sa fortune estoit fondée sur les conquestes de ses yeux et de ses charmes, fondement fort fresle et fort delicat, et qui ne sert qu’à faire vieillir les filles ou à les faire marier à l’officialité. Cependant le sang ruisselait de son dos et la douleur faisait jaillir de ses yeux des larmes brûlantes. Le 10 juillet meurt l’abbé Huvelin, son confesseur depuis 1886. Il l’apprend, par une lettre de sa cousine, le 15 août et ne retient pas ses larmes. Or, pour vous dire d’où venoit cette opposition (car je croy que vous en avez curiosité) il faut remonter un peu plus haut, et vous reciter une autre histoire; mais tandis que je vous la conteray, n’oubliez pas celle que je viens de vous apprendre, car vous en aurez encore tantost besoin. Je n’ay pas esté bien precisément instruit de cette circonstance: peut-estre furent-ils l’un et l’autre, car ils estoient encore en saison de parler auprès du feu.

Si vous êtes intéressé par LINK, veuillez consulter notre page d’accueil.